Aimé Soulembaye (d. le 14 octobre, 2012)

C'est avec une profonde tristesse que nous avons appris le décès d’Aimé Soulembaye, ancien staff MSF, collègue et ami. Aimé est décédé des blessures reçues lors du kidnapping de six humanitaires à Dakoro, au Niger, le 14 octobre dernier .

Aimé Soulembaye est né le 23 septembre 1969 à Koumra au Tchad. Il était marié et avait un fils d’un an prénommé Espoir.

Aimé s’est orienté vers l'humanitaire après ses études de gestion. Sa première expérience se déroule avec l’ONG World Vision en 2001. En 2004, il rejoint MSF-Luxembourg, comme assistant administrateur pour un projet d’assistance aux réfugiés du Darfour à Iriba dans l’Est du Tchad pendant trois ans. En 2007, il est promu Administrateur de projet avec MSF- Luxembourg sur le projet de lutte contre le paludisme et chirurgie à Bongor au Tchad. En 2009, il rejoint MSF-France à Ndjamena en tant que responsable administratif et des RH pendant 3 ans.

En 2012, Aimé fait partie d’un groupe d’humanitaires tchadiens qui décident de fonder l’ONG médicale Alerte Santé qui ouvre son premier projet au Tchad dans la région du lac à Ngouri cette même année. En mars 2012, grâce à un contrat international avec l’ONG française ALIMA, Aimé part comme administrateur terrain pour le projet de l’ONG médicale nigérienne BEFEN (Bien Etre de la Femme et de l’Enfant au Niger) à Dakoro au Niger. Il était responsable administratif et des ressources humaines dans un projet de pédiatrie où plus de 20.000 enfants ont été soignés cette année.

Aimé a toujours été très apprécié de ses collègues. Sa carrure, impressionnante, pouvait paraître en décalage avec sa personnalité. Mais Aimé n'était pas autoritaire, il était attachant, calme et respecté. Il a toujours fait attention aux gens qui l'entouraient et il était très professionnel. Très disponible également. Il avait le sens des responsabilités et les pieds sur terre. Aujourd'hui, c'est l'ensemble de l'organisation MSF qui partage la peine de sa famille et de ses amis.

Nous remercions Thierry Allafort-Duverger et Caroline Dulinge de l’ONG ALIMA (The Alliance for International Medical Action) pour les informations reçues.

By: Göran Svedin