Débats Associatifs de Terrain 2015 – Informations de Base

La configuration des FAD 2015 verra quelques changements par rapport à celle que vous avez pu connaitre les années précédentes. En résumé, pour cette édition 2015, les missions sont invitées à prendre davantage le contrôle des FAD, à se les approprier, et à tester de nouveaux formats pour les débats. Une évaluation sera conduite plus tard dans l’année afin que nous puissions, si nécessaire, continuer à adapter les FAD pour qu’ils puissent pleinement soutenir notre mission sociale.

Les FAD vous appartiennent, donc n’hésitez pas à les adapter à vos besoins !

Raison d’être des FAD
Les FAD sont avant tout une plateforme qui appartient en premier lieu aux missions: les missions définissent les sujets qui les préoccupent et qui sont pertinents pour notre mission sociale. Elles sont responsables de la mise en oeuvre et du suivi des résultats de leurs discussions. Ces discussions doivent donc avoir une valeur avant tout pour la mission et ne doivent pas nécessairement conduire à la rédaction laborieuse de rapports et/ou à la proposition de motions. Les FAD peuvent servir à identifier des questions et problématiques à pousser à d’a tres niveaux de l’association (conseils d’administration, etc.) – lorsque pertinentes – et sont un moyen pour que les conseils d’administration d’écouter les préoccupations du terrain.

Les objectifs des FAD sont:

  • Assurer, sur une base annuelle, un espace pour des discussions locales dans chaque mission. Les FAD sont un élément clé de la vie associative sur le terrain, et idéalement, les FAD devraient être le fruit d’une vie associative active dans les projets MSF tout au long de l’année, à la discrétion et sous la responsabilité des membres de MSF.
  • Discuter de questions qui concernent et intéressent les missions elles-mêmes, liées à la fois aux défis globaux auxquels MSF est confrontée ainsi qu’aux défis opérationnels et humanitaires et autres préoccupations que les équipes sur le terrain rencontrent dans leur propre contexte (mission sociale). La plupart de ces questions peuvent être abordées comme une problématique liée à notre identité.
  • Assurer un espace pour exprimer des préoccupations propres à notre mission sociale et mettre en avant des problématiques que les équipes du terrain souhaitent faire entendre au niveau supérieur.
  • Occasionnellement, les FAD peuvent être un moyen pour l’international de consulter à grand échelle les équipes MSF sur le terrain sur une question nécessitant un positionnement (à savoir, une plus vaste consultation par le CAI (Conseil d’administration international) de toutes les missions sur un sujet.)

Calendrier et timing
Les FAD sont organisés de janvier à mars afin qu’ils puissent nourrir les discussions des assemblées générales, et afin de pouvoir aider les missions à définir leur sujet de discussion et d’éviter que les FAD n’entrent en conflit avec les autres priorités des missions. Les missions sont libres de déterminer les dates qui leur conviennent et la manière dont elles souhaitent partager leur temps entre la partie inter-sectionnelle et d’éventuelles parties consacrées à des discussions par Centre Opérationnel. En général, les FAD devraient durer environ 2 jours.

Sujets
Les sujets sont développés localement par les missions de manière inter-sectionnelle afin de coller aux réalités du terrain. Les sujets devront être cadrés dans le contexte global MSF, c’est-à-dire être liés aux  défis auxquels MSF est confrontée globalement. Si nécessaire, les équipes associatives du mouvement ainsi que les conseils d’administration aideront les missions à cadrer leur sujet et à rassembler des documents de soutien et des outils pour préparer le sujet afin d’assurer que les discussions des FAD soient en lien avec les autres discussions au sein du mouvement. Un répertoire commun de sujets proposés est disponible en ligne à l’adresse www.association.msf.org/2015FADs (nom d’utilisateur: msf / mot de passe: iga) pour permettre aux missions de s’inspirer des sujets des autres missions et, si besoin, lier/adapter leurs sujets à ceux proposés par d’autres missions.

Participation
La sélection des participants à un FAD demeure sous le contrôle des missions. Une participation générale est encouragée – de membres et non-membres, employés nationaux et internationaux, de tous niveaux
hiérarchiques, des différents projets, etc. Les Associés internationaux des FAD (MSFiens ne travaillant pas sur la mission, appelés précédemment « visiteurs internationaux ») ont un certain nombre de  responsabilités bien définies (voir le document « Termes de référence »).

En résumé, les principaux changements apportés aux FAD 2015 sont les suivants:

  • Les missions sont aux commandes des Débats associatifs de terrain, que ce soit pour l’organisation, le contenu et le suivi du FAD.
  • Les FAD doivent avoir une valeur avant tout pour chaque mission et ceci, tout au long de l’année (au-delà de l’événement en soi).
  • Il n’y aura plus systématiquement de sujet « international » proposé par les organes de gouvernance internationaux.
  • Afin que les sujets soient proches des réalités du terrain, les missions sont libres de choisir des sujets qu’elles considèrent comme pertinents pour leur contexte. Comme les FAD demeurent inter-sectionnels, les différents Centres Opérationnels présents dans un même pays sont encouragés à travailler ensemble pour définir un sujet commun (mais ils peuvent décider de dédier une partie de leur FAD à leur propre sujet ou un sujet propre au Centre Opérationnel).
  • Les résultats et conclusions des FAD peuvent avoir un impact sur MSF à plusieurs niveaux et de différentes façons. Les FAD peuvent mais n’ont pas obligatoirement besoin d’aboutir à des motions pour être réussis. Les participants aux FAD sont invités à utiliser d’autres moyens pour favoriser proactivement le changement, à la fois sur des questions opérationnelles et associatives, au sein de la mission ou au-delà. Davantage d’informations sur les motions seront distribuées séparément.
  • Les conclusions du FAD, que vous inclurez dans le rapport du FAD (nouveau format), doivent être un outil en premier lieu pour les missions. Les organisateurs des FAD sont invités à prévoir du temps à la fin du FAD pour que les participants puissent se mettre d’accord à la fois sur les conclusions du FAD et sur la manière dont ils souhaitent en assurer le suivi. Par conséquent, le nouveau format du rapport se concentre sur les résultats qui peuvent être utilisés au niveau du terrain ainsi que sur la mise en oeuvre et le suivi planifiés dans les missions. Bien entendu, le contenu du document peut être adapté selon les besoin des équipes du terrain. Les participants aux FAD sont également invités à faire ressortir dans ce rapport les conclusions qu’ils souhaitent partager avec d’autres au sein du mouvement. Chaque OC devra décider comment il veut donner un feedback au terrain, mais chaque Associé international du FAD devra assurer le suivi des résultats du FAD auprès de la mission. La synthèse des résultats des FAD sera partagée avec les équipes du terrain.
  • Le formulaire d’évaluation du FAD devra être complété par chaque participant au FAD. Tout comme le rapport, il est avant tout un outil pour les missions pour évaluer leur FAD. Il peut ainsi être adapté par les organisateurs des FAD s’ils le souhaitent.
  • Les Associés des FAD ont un rôle précis avec des responsabilités et des attentes spécifiques avant, pendant et après le FAD.
  • Les participants aux FAD sont encouragés à dédier du temps, pendant le FAD, pour discuter et/ou planifier leur vie associative et des activités dans leur mission/projet pendant l’année.

 

By: Göran Svedin