Jacques Pinel (d. 14 August 2015)

La disparition de Jacques un choc immense pour nous tous tellement il était une figure historique de notre association à laquelle il a tant apporté.

Pharmacien de formation, Jacques avait rejoint MSF en 1979 en Thaïlande lors d'une arrivée massive de réfugiés cambodgiens. Il avait alors proposé son aide au CICR qui l'avait envoyé vers une équipe médicale, MSF... Bien leur en a pris. Jacques a alors accompagné les médecins en organisant cette mission, en créant ce qui allait devenir quelques années plus tard la logistique MSF et qui serait un atout décisif pour l'efficacité et la notoriété de nos opérations.

Jacques avait à cœur que tout fonctionne au mieux et soit prêt pour que les équipes médicales puissent se concentrer sur les soins à apporter aux patients. Il fallait organiser, prévoir, commander, acheter, gérer le parc de véhicules ("en commençant par accrocher une boîte pour que chacun arrête de chercher les clés au moment de partir dans les camps...")...  Il avait également adapté le concept des malles d'urgence utilisées par les secouristes en créant les premiers kits : à nouveau, que tout soit prêt, dans les meilleurs standards possible, pour accompagner le déploiement des opérations. Les premiers guidelines ont bientôt suivi, toujours dans la même philosophie !

Cet engagement et cette attention permanente au meilleur déploiement possible de nos missions allaient ensuite conduire Jacques à développer et organiser la logistique au siège et à créer en même temps MSF Logistique (d'abord à Lézignan puis à Bordeaux), véritable temple des fameux kits et dont il était, aujourd'hui encore, le président d'honneur. Puis il fut en charge des Opérations et de tous les départements de support aux côtés de Rony Brauman et de Francis Charon. S'intéressant à tout et s'impliquant dans tout, son bureau avait même été nommé "La Samaritaine" !

Jacques s'était investi sur tellement de fronts qu'il serait trop long et quasi impossible ici de tout détailler : mais impossible d'oublier la CAME (Campagne d'accès aux médicaments essentiels) qu'il a contribué à créer et développer auprès de Bernard Pécoul ou encore le vaisseau amiral de Saint-Sabin qu'il avait porté sur les fonts baptismaux.

Il aimait à raconter cette riche et belle histoire et nous aimions l'écouter. Tous ceux qui l'ont connu ont en tête son engagement sans faille, son sourire toujours bienveillant, sa grande disponibilité pour répondre à de nombreuses sollicitations, ses notes et ses « post-it »... 

Il va cruellement nous manquer.

Dear All,

The passing of Jacques is an immense shock to us all. Jacques contributed so much to our association and was a historical figure for us,

Jacques was a trained pharmacist and joined MSF in 1979 in Thailand to assist Cambodian refugees. He had voluntarily offered his assistance to the ICRC, who advised him to join a medical team that needed support, MSF...  Good for them! Jacques then assisted the MSF team, bringing organisation to this mission, and inventing what would - years later - become MSF logistics and be a major asset to the effectiveness and reputation of MSF operations.

Jacques was keen to ensure that everything was ready and worked the best possible level in order for medical teams to focus on providing care to patients. He organized, planned, ordered, made purchases, managed the fleet ("starting with hanging a box for everyone to stop looking for the car keys when they are supposed to leave for the camps ...") ... He also adapted the concept of emergency boxes used by rescuers and created the first kits: again, everything had to be ready as soon as possible, within the best standards possible, to support the deployment of operations. The same with the creation of the first guidelines!

This commitment and constant attention to the best possible deployment of our missions would then lead Jacques to develop and organize the logistics department at headquarters and create MSF Logistique (in Lézignan then Bordeaux), THE temple of the famous kits and of which he was still the honorary president. After this, he was in charge of Operations and of all support departments together with Rony Brauman and Francis Charon. Curious of everything and taking part in everything, his office was even nicknamed "La Samaritaine"!

Jacques had invested in MSF in so many aspects that it would take too long and be almost impossible to detail it all here: still, it's impossible not to mention the Access Campaign which he helped to create and develop with Bernard Pécoul, and also the St. Sabin vessel that he had founded.

He loved to tell these rich and beautiful stories and we loved listening to him. All those who knew him will remember his unwavering commitment, his ever-friendly smile, his constant availability to respond to numerous requests, his memos and his sticky notes...

Mego & Stéphane,
MSF-OCP

Cher Jacques,

Je suis venu aujourd’hui non pas pour te rendre hommage car cela prendrait trop de temps et je suis certain que tous ceux qui sont ici présents s’en chargeront beaucoup mieux que moi. Non, je suis venu tout simplement pour te dire merci et au revoir au nom de tous mes co-équipiers qui travaillent sur le terrain comme au siège de Bruxelles et qui t’aimaient. Et ils sont nombreux.

Tout d’abord, merci pour ton  professionnalisme et tes avis éclairés qui nous ont aidés à améliorer le support à nos interventions humanitaires. Même si on n’était pas toujours d’accord avec tes visions hors normes, c’est vers elles qu’on se ralliait le plus souvent en se disant – quelques années plus tard – qu’on avait bien fait de te faire confiance, et ça, c’est la marque des grands hommes.

Merci pour ton savoir-faire mais aussi pour ton savoir-vivre car les deux allaient toujours de pair chez toi: se montrer efficace et humain à la fois. Une amie qui t’as bien connue me disait hier que tu étais peut-être l’une des rares grandes figures de MSF à pouvoir parler d’autres choses que MSF et à t’y intéresser avec le même enthousiasme.

Merci enfin pour la leçon de vie qui nous a montrée qu’on peut changer les choses – les rendre meilleures – avec bienveillance sans nécessairement  rentrer en tension, sans nécessairement enfoncer des idées et des personnes pour en faire émerger d’autres.

Nous te disons au revoir car un adieu n’est pas envisageable, tout simplement pas acceptable. Savoir qu’un jour nos chemins se croiseront à nouveau permet de mieux faire passer la pilule après ton absence. Et Dieu sait qu’en matière de pilule à avaler tu t’y connaissais. C’est certainement grâce à toi que chaque année, des  millions de personnes – victimes d’une guerre, d’une épidémie ou d’une catastrophe naturelle – ont accès à des médicaments essentiels à leur survie.    

A l’annonce de ta mort, sous le choc, je me suis immédiatement dit que tu étais parti trop vite en laissant un vide immense derrière toi. Mais à bien y réfléchir, tu nous aurais quitté à l’âge de 120 ans que ça n’aurait pas changé grand-chose. On se serait senti tout autant orphelins et ça aussi c’est la marque des grands hommes.

Merci et au revoir Jacques.    

Pierre Boulet-Desbareau,
Centre Opérationnel de Bruxelles


J’ai appris avec beaucoup de tristesse le décès de Jacques Pinel.

En sa mémoire, je souhaiterais que tous les collègues de MSF Supply se rappellent de sa contribution à ce qu’est aujourd’hui l’approvisionnement chez MSF.

Jacques a été Administrateur de MSF Supply durant plusieurs années. Il s’est souvent battu pour faire le lien entre les deux centrales. Il avait une vision évidente des choses, malheureusement confrontée aux agendas politiques des uns et des autres et à qui il est nécessaire de rappeler les évidences.

Il m’a beaucoup conseillé et soutenu pendant mon mandat et c’est grâce à lui que j’ai pu apprendre et développer l’approche pharmaceutique de nos opérations qui me sert encore aujourd'hui sur le terrain. Grâce à lui, que j’ai pu présenter et défendre à plusieurs reprises ce que sont les Centrales devant ceux qui réduisent l’appro à la livraison de boîtes.

En tant qu’Administrateur, Jacques m’a surtout conseillé, écouté et encouragé, toujours avec le sourire, malgré les difficultés et les contraintes liées aux postes de direction face à leur CA, à ne pas lâcher l’esprit MSF et son enthousiasme qui nous anime et qui l’a animé lui pendant plus de 30 ans.

On l’appelait le père de la logistique chez MSF, c'est peu dire. C’est lui qui le premier a facilité le travail des médecins et infirmiers sur le terrain en organisant tout simplement les choses quotidiennes.

C'est lui qui a mis au point les concepts de malles d’urgences et de kits qui sont aujourd’hui les clés de l’efficacité opérationnelle de MSF. 

Jacques avait une vraie vision qui a contribué à tout ce qui construit MSF aujourd’hui : les centrales d'achat, la qualité des médicaments et donc des soins, le réseau international des pharmaciens, le support aux opérations, les catalogues et guidelines, la Campagne « Access » et bien d’autres. 

Je voulais juste rappeler à ceux qui ne l'ont pas connu, que sans sa vision nous ne serions pas là aujourd'hui, et à ceux qui, comme moi, l'ont connu, qu'ils ont eu de la chance de le côtoyer.

J’espère que l’avenir saura se souvenir des hommes comme lui et de ce qu’ils laissent derrière eux.

Marc Schakal,
DG MSF Supply 2007-2011
By: Göran Svedin