Motion des FADs en Egypte

La première édition des FADs en Egypte a eu lieu le 17 janvier dernier et a été l’occasion de discuter de sujets tels que l’autonomie du terrain, la bureaucratie, le flux des informations ou bien encore l’obligation du siège de rendre des comptes.

Les membres participant aux FADs ont également approuvé la motion suivante, qui sera soumise au comité des motions de l’OCB Gathering.

Afin de préserver son identité novatrice et créatrice, MSF doit récuser la lourdeur d’une bureaucratie croissante, en s’assurant que les processus sont orientés vers le terrain et adaptables aux contextes et en améliorant le lien entre la réalité opérationnelle et les départements de support.

Pour y parvenir, MSF doit accentuer le mécanisme de rendu de compte des sièges vers les opérations en basant la création d’outils et de procédés  sur une consultation préalable du terrain. MSF doit également privilégier une approche centrée sur la qualité des soins et sur les patients plutôt qu’une approche basée sur le budget et la performance des processus et  l’efficacité des données.

Les missions doivent aussi rendre des comptes aux bénéficiaires, s’engager à améliorer la qualité des informations qu’elles partagent avec la coordination et les sièges et donner de la visibilité à nos patients.

By: Rebecca Cederholm