Projet associatif en Guinée

Resources
Novembre 2019 à Conakry : SEMI-MARATHON Contre le VIH/SIDA

Médecins Sans Frontières organise la 5ème édition SEMI-MARATHON contre le VIH/SIDA

La 5ème édition SEMI-MARATHON de la Mission de Médecins Sans Frontières (MSF) en Guinée s’est déroulée le 24 novembre 2019 à Conakry.

Le slogan de ce marathon 2019 : « Communautés engagées, VIH éliminé ». Elle a mobilisé une centaine de participants venus des ONG de lutte contre le VIH/SIDA et les différentes institutions humanitaires en République de Guinée.

L’objectif de cette compétition de cette ONG humanitaire internationale est d’accompagner les (PVVIH) Personnes Vivant avec le VIH et encourager la population à faire le dépistage pour connaître son statut.

                                 

Le départ de ce Marathon a eu lieu au Centre Médical Communal de Matam, sur la route Niger, avant de franchir la ligne d’arrivée à Coleah, dans les locaux de la mission de MSF à Conakry (Guinée) via le pont de Kénien, sur l’autoroute, sur une distance de 5 km.
A cette occasion, le Chef de Mission de MSF en Guinée, Arnaud Badinier et Christine Bimansha, responsable projet VIH de Médecins Sans Frontières en Guinée ont félicité et encouragé les ONG pour leur participation et surtout leur engagement dans la lutte contre le VIH/SIDA et la stigmatisation des PVVIH.
Après la distance parcourue, les trois (3) premiers de chaque série ont été récompensés au compte de cette 4ème édition.
Série homme :
1er Alpha Ibrahima Diallo,
2ème Alhassane Camara
3ème Mohamed Sylla

                          
Série femme :

1ère Manon Deboise Responsable des Ressources Humaines et la Finance du projet VIH de MSF à Conakry
2ème Aube BROGIALDI Coordinatrice des Ressources Humaines de MSF en Guinée
3ème Marie Jocelyne Jones Coordinatrice Financière de la mission de Médecins Sans Frontières en Guinée

                                     

Pour encourager les gagnants, l’Associatif de MSF, organisateur de ce marathon, a offert des téléphones androïdes au premier de chaque série et des chaussures de sport au 2ème et des maillots de la sélection nationale de Guinée.
 
Novembre 2018 : Journée de sensibilisation sur le lavage des mains 
L'associatif Guinée en collaboration avec la coordination médical et l'équipe IPC a organisé ce vendredi 30 novembre 18 une journée de sensibilisation sur le lavage des mains dans l'enceinte du centre médical communal de Matam où se trouve le centre de traitement ambulatoire soutenu par MSF depuis 2003. Une soixantaine de personnes du personnel du dit CMC et personnel MSF ont pris part à cette sensibilisation qui s'est terminée par une chorégraphie sur les étapes de lavage des mains. Il faut rappeler aussi que l'initiative a été apprécié par les participants qui ont sollicité ce genre de RDV au moins deux fois dans l'année.
 

Pour plus d'info sur l'activité, voir le la boit à outils ici: RENFORCONS L'HYGIENE DES MAINS ENSEMBLE !
Pour des photos, voir dans le Photogallery.

Octobre 2018 : SANOU a Kouroussa et journée de sensibilisation des leaders communautaires
Après la première session le 3 et 4 août dernier, l'association vient d'organiser la deuxième session du SANOU a Kouroussa du 24 au 26 octobre 2018. 24 personnes du staff ont bénéficié de cette formation qui a comme but de faire du personnel es des ambassadeurs de l'organisation. L 'équipe a ensuite organisé une journée de sensibilisation des leaders communautaires de certains quartiers de la ville de Kouroussa. L'objectif de cette sensibilisation est de favoriser notre visibilité et faciliter notre intégration dans la communauté en expliquant qui nous sommes ce que nous faisons et pour qui nous le faisons ensuite nos activités sur le terrain.

Regardez quelques photos de cette sensibilisation et du Sanou dans le Photogallery.


Avril 2018 : Débat sur ce qui va ou ne va pas sur la mission
L'associatif avec l'appui de la mission a organisé ce 20 avril les débats associatifs internes. L'objectif de ces débats était de discuter ce qui va ou ne va pas sur la mission et cet premier de 2018 il était question de présenter les deux projets: le nouveau projet paludisme de kouroussa et le vieux projet VIH de Conakry. Ensuite nous avons parlé de quelques activités de MSF ailleurs et en fin de la communication opérationnelle; la rétro informations ce point était l'une des recommandations lors des FADs de cette année. Il faut rappeler que cette rencontre a regroupé une centaine de staff en général, les membres associés, ces derniers ont apprécié l'initiative et souhaitent multiplier de telles discussions qu'ils ont trouvé frustueuses et objectives.
 
          
Plus de photos dans le Photogallery.

Février 2018 : Activité associative sur la résistance aux antibiotiques
En collaboration avec la coordination médicale du projet, le comité associatif à organisé une sensibilisation sur la résistance aux antibiotiques. A la fin de la séance les participants ont recommandé d'élargir de telles activités même en dehors des locaux MSF et ont trouvé un grand intérêt à cette sensibilisation qui va désormais changer le comportement de chacun et de tous. Il faut préciser que la résistance aux antibiotiques est un sujet qui sera discuté lors des débats associatifs de terrain . Quelques photos de la sensibilisation:

 
Pour plus d'info sur l'activité, voir le la boit à outils ici: Tous ensemble contre la résistance aux antibiotiques !

Fête de début d'année 2018
L'associatif a organisé une soirée fête de début d'année pour tous les travailleurs de la mission. Le but de cette soirée annuelle est de renforcer les liens entre tous les staff et familles. Ce fut une belle fête qui a regroupé environ 350 personnes.

Vous pouvez voir les photos dans le Photogallery.


Le FAD en Guinée 24-25 March 2017
Par Peter Firmenich (représentant MSF Luxembourg au CA de l’OCB)

Cette année je participais au FAD en Guinée, le pays qui était bien dans le collimateur les dernières années pour sa lutte contre l’épidémie d’Ebola. Après la clôture du projet post-Ebola et celui d’OCG récemment, OCB reste seul avec son projet VIH en capitale dans un contexte de relativement basse prévalence SIDA. L’association MSF sur place est très active et comprend 90 membres en tout. Leur comité avait opté pour des thèmes à relevance national notamment :

Quelle stratégie de couverture ARV et rétention à mettre en œuvre dans la prise en charge du VIH en zone rurale dans un contexte de basse prévalence ?
Dans quelle mesure les débats Associatifs peuvent influencer la qualité des projets ? Dans quelle mesure l’Associatif peut influencer la perception sur MSF dans la communauté ?
Dans quelle mesure l’Associatif peut influencer la perception sur MSF dans la communauté ?
MSF en tant qu’organisation humanitaire  internationale intervenant dans de situation d’urgence. Que peut-il faire pour pérenniser les acquis obtenus lors de l’intervention après son désengagement ?

La relevance des thèmes est sortie dans les discussions très engagées en petit groupe: une très faible couverture de pris en charge de patients VIH en zone rurale ; la fermeture du projet SIDA à Gueckédou, décidé encore avant l’épidémie d’Ebola mais certainement accélérée par celle-ci avec le résultat qu’apparemment 600 patients sous traitement ARV sont restés dans la cohorte, qui comptait 2000 auparavant.

La perception de MSF comme acteur humanitaire au sein de la population dans le pays reste vague, malgré son engagement récent. Il a été noté un amalgame entre MSF et la Croix rouge notamment (2 logos en rouge), probablement lié aussi au fait que la Croix Rouge était en charge de la sensibilisation lors d’Ebola alors qu’MSF a géré l’action. La campagne de vaccination rougeole qui est planifiée pour le 5 avril, est une bonne opportunité de sensibiliser les gens via nos actions.

En général le FAD a été une bonne opportunité de débattre le rôle de l’associatif dans la mission et celui de MSF dans le pays avec des bonnes propositions et un ferme engagement à le mettre en œuvre.

Il n’y a pas de motions, qui sont sorties.

Consultez le rapport du FAD ici.


Association MSF en Guinée et le journal interne Tabala

Le journal interne Tabala est une des réalisations de l’association MSF en Guinée, association qui s’est structurée en 2011 avec l’élection d’un bureau. MSF Guinée compte aujourd’hui pratiquement une centaine de membres actifs qui proposent et réalisent chaque année, outre l’organisation des FADs, une dizaine d’actions.

Elles comprennent des activités sociales internes, dites de « team building », comme les tournois de foot (opposant les équipes terrain à celle de la coordination), une journée loisirs pour tout le personnel (certaines années dans les îles en face de Conakry) ou la fête de fin d’année, mais aussi des actions en lien avec les opérations comme des journées de sensibilisation/communication auprès de différents publics, habituellement sur le VIH mais également sur Ebola en 2015 (auprès de l’association des tradithérapeutes guinéens, de la population de la commune de Kassa, etc.) ainsi que prochainement des soirées autour de débats et discussion.

L’association MSF en Guinée a également décidé, il y a quelques années, de faire revivre un journal interne, le Tabala, qui avait existé auparavant.

                                                                                                                          

Ce journal en est à sa quatrième parution (avril 2016), il continue de progresser et d’impliquer de nouvelles personnes, il a vocation à parler un peu des opérations, de la vie de la mission, d’ouvrir des perspectives sur d’autres contextes MSF et de mettre certaines personnes à l’honneur via des interviews.

Sa première vocation étant bien sûr de contribuer à affermir le lien déjà fort qui unit les travailleurs impliqués dans cette mission, entre eux et plus globalement au sein du mouvement MSF.

À bientôt,

Mabinty Touré
Présidente Association en Guinée, Conakry
By: mabinty toure